AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 melina&oskar ϟ not everyone can be a teacher's pet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
DANISH
avatar
PRODUCTIONS : 44
HERE SINCE : 30/05/2015
FROM : denmark
HEART : single

MessageSujet: melina&oskar ϟ not everyone can be a teacher's pet   Dim 31 Mai - 17:55

Premier cours à Help Yourself. Autant dire que je n’avais pas vraiment dormi la nuit dernière, notamment à cause du fait que les parents de ma host family avaient été plutôt bruyants durant une bonne partie de la nuit, mais également parce que j’étais assez excité pour la suite des événements. Nouveau pays, nouvelle demeure, nouvelles habitudes, nouvelle école. J’étais impatient de découvrir ce mode de vie, ainsi qu’un peu intimidé.  

Étrangement, l’une de mes préoccupations principale pour le moment était de me faire des amis. Les cours seraient toujours là, mais j’estimais que les premiers jours étaient un peu fatidiques. Des groupes semblaient se créer déjà, et puis, je n’avais pas envie de passer les semaines prévues en Angleterre en solitaire. Ainsi, lorsque je me suis installé aux côtés d’une jeune femme d’environ mon âge lors de notre premier cours et que celle-ci avait engagé la conversation, je n’avais pas hésité une seule seconde à lui répondre, en prêtant guère attention au cours et ne m’inquiétant pas vraiment de déranger ce dernier. Jusqu’à ce que le professeur, agacé, nous interpelle : « You guys, if you want to talk so bad, you can go to a café or somewhere else. It’s certainly not the place to disturb a class and I would highly appreciate it if you would keep quiet. » Ouch. Le professeur pouvait avoir été poli, cela n’empêchait pas que son ton était sec et catégorique. Lorsqu’il dû nous reprendre une dizaine de minutes plus tard, il avait néanmoins été beaucoup moins poli. « You’ll come see me at the end of the class. » avait-il menacé, ce qui cette fois-ci, était parvenu à nous taire vraiment. Bien que le fait qu’il restait cinq minutes au cours aidait.

Un travail supplémentaire à faire ensemble, voilà la punition que l’enseignant nous avait offert, tout en nous faisant un sermon et nous rappelant que notre comportement était inacceptable et que la prochaine fois, il se montrerait beaucoup moins tolérant. Je ne pouvais m’empêcher de me demander si nous pouvions être exclus de l’école pour des bavardages ou juste si nous serions envoyés dans une autre classe. Après tout, il y en avait au moins deux pour les étudiants niveau C2. « It’s not because you are the highest level here guys that you don’t have to listen. Your parents probably paid for that, have some respect! » Une fois que nous ayons prit congé, je me tournais vers ma camarade de méfait, l’interrogeant : « Well. Do you want to get started now so we’ll have it out of the way? » Je m’installais sur une des banquettes de l’institut, ajoutant, inquiet : « I hope you’re not mad at me for being too chatty. » Bon, elle avait une part de responsabilités là-dedans aussi, mais c’est sûr que j’aurais pu me taire. Toutefois, j’avais voulu en savoir plus sur elle, et puis, j’avais passé un bon temps durant le cours en sa compagnie, malgré les conséquences. Je souris doucement, avouant : « I had a good time, though. I don't regret it. »

Hj : désolée, j'ai été inspirée :mdr: je ferais moins long au prochain ! ♥ j'espère que ça t'ira !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: melina&oskar ϟ not everyone can be a teacher's pet   Mar 2 Juin - 17:00

Maintenant que la journée d’accueil était derrière nous, les labeurs des premiers cours se pointaient le bout du nez. Après tout, ce voyage au Royaume-Uni n’avait qu’une fonction, soit celle d’améliorer mon utilisation de la langue anglaise. Certes, je pouvais me la jouer touriste, de temps en temps, lors des fins de semaines ou certains soirs de semaine, mais ma plus grande priorité se devait de rester les études. Mes parents payaient de leur poche pour m’envoyer ici – à large coût, dois-je vous le rappeler – alors je ne pouvais pas me permettre de faire n’importe quoi. J’avais néanmoins un peu de mal à m’intégrer, ma nature un peu timide n’aidant en rien à cette cause. Des groupes s’étaient former dès le premier jour, et un léger sentiment d’abandon m’avait envahi, craignant que la solitude soit le seul destin qui m’attendait. De quoi faire de ces cinquante-deux semaines mon véritable enfer personnel. Car, autant être honnête, je supportais mal l’isolement depuis mon arrivée. Depuis que Jeremy m’avait lâchement quitté, plus particulièrement. J’étais livrée à moi-même, cuvant ma peine dans le creux de mes oreillers, pleurant en silence pour ne pas déranger l’étudiante qui partageait ma chambre.

Forcée de rejoindre mon groupe pour les premières leçons, je m’en trouvais presque soulagée, alors que je serais bien obligée de faire la connaissance avec certains d’entre eux. Une façon comme une autre de se créer quelques liens. Drastiques, mais efficaces pour une personne comme moi. Un garçon de mon âge avait d’ailleurs pris place à mes côtés, et souhaitant faire bonne figure, j’avais entamé la discussion avec lui avant que ne débute le cours. Au grand damne de notre enseignant, au lieu de s’étendre au début du cours, nous avions continué notre bavardage, baisant notre ton afin de ne pas être coincé. Ce qui échoua, évidemment. Les remontrances ne se firent pas attendre de la part de la tête dirigeante et deux fois plutôt qu’une. Le professeur nous obligea à rester à la toute fin, et cette fois, le silence retomba entre nous, du moins, jusqu’au son de la cloche. Notre punition : un travail imposé en commun et une remontrance bien sentit qui fit rapidement son bout de chemin dans ma petite tête. Pas question que cet écart de conduite arrive jusqu’à mes parents. J’allais devoir faire gaffe, à l’avenir. Désormais libéré par notre tuteur, mon attention se tourna vers ce garçon. « That’s not a bad idea. » lui accordais-je. Plus tôt nous nous occupions de cet ingrat travail, et mieux ce serait. Je le suivais en m’installant sur la banquette lui faisant place. « And I’m not mad at you at all. It’s all right. You’re not the only one with a chatting problem, here. » ajoutais-je dans un sourire. Nous étions tous les deux responsables de notre sort et nous méritions ce qui nous arrivait.  Même si, tout comme lui, je ne regrettais pas tout ça. « Yeah, me too. I’m glad we’ll share our classes for the next weeks. » Soudain, je réalisais quelque chose. « I don't even know your name, it's so shameful. Mine is Melina. »
Revenir en haut Aller en bas
 

melina&oskar ϟ not everyone can be a teacher's pet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petite enquete sur LEE OSKAR
» plaques lee oskar
» Oskar Nedbal
» Oskar Fried, compositeur, chef d'orchestre (1871-1941)
» Diato Lee Oskar en C, modèle major blues...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HELP YOURSELF ::  :: rps abandonnés-